Citez

United Nations General Assembly, 30 November 1953

Par : Dr. Matthew Barrett

Matthew Barrett

Illustrateur

Matthew Barrett est un illustrateur et un historien qui se spécialise dans la création d’histoires graphiques et de bandes dessinées qui visualisent des histoires fascinantes du passé. Il a obtenu un doctorat en histoire de l’Université Queen’s et a été boursier postdoctoral du CRSH au Musée canadien de la guerre. Il est l’auteur de Scandalous Conduct : Canadian Officer Courts Martial, 1914-45, et est le co-auteur et l’illustrateur de Through Their Eyes : A Graphic History of Hill 70 and the First World War.

 

Le 3 décembre 1953, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies adopte une résolution pour exprimer « de graves inquiétudes concernant des rapports et des renseignements qui citent que les forces de la Corée du Nord et communistes chinoises ont, à de très nombreuses reprises, employé des pratiques inhumaines contre les soldats héroïques des forces commandées par l’ONU en Corée et contre la population civile de la Corée. » Le débat du 30 novembre se déroule dans la querelle et la controverse puisque l’Union soviétique s’oppose aux déclarations et les décrète exagérées ou inventées. C’est alors que la délégation américaine présente des preuves de violations des Conventions de Genève commises par les forces communistes.

Le service des Affaires étrangères du Canada chargé de réviser les remarques qu’Alcide Côté a préparé pour une allocution avant que le débat ne prenne place, s’oppose au passage citant les actes de guerre contre les civiles. Pendant la guerre de Corée, le commandement de l’ONU a dévasté la Corée du Nord en y lançant des bombes incendiaires et du napalm, causant ainsi la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes. Selon les archives de l’ONU, les Affaires étrangères ont insisté que la moindre mention des souffrances subies par les civiles allait nourrir de la sympathie envers la propagande communiste, or Côté a livré la totalité de son discours.