« Une excellente conception = amener les gens à faire ce que vous voulez qu’ils fassent. » - Steve Jobs

Au fil de vos recherches que vous avez ensuite triées, vous avez probablement commencé à développer des idées sur la façon dont vous souhaitez que ces informations soient présentées pour que vos idées soient claires et convaincantes. Si ce n’est pas le cas, par où commencez vous?

Choisir un modèle

Une technique que les professionnels utilisent est de choisir un modèle pour leur projet. Trouvez un livre, un vidéo, une exposition, un film, une musique, une performance, un site Web, tout ce qui a un aspect et une ambiance que vous aimeriez pour votre récit. Étudiez votre modèle et essayez de comprendre ce que vous aimez à ce sujet. Cela ne sert à rien d’en utiliser un à moins qu’il y ait des parties spécifiques que vous admirez.

Utilisez votre modèle comme guide pour cerner la façon de présenter votre récit. Ce n’est pas du vol. Vous vous inspirez d’autres travaux. Ce n’est pas du plagiat. Votre modèle est une source d’idées et d’inspiration. Adaptez ses idées de façon à aider à présenter le récit que vous racontez.

Mieux encore, trouvez 10 modèles et utilisez les meilleures idées de chacun. Conservez des échantillons dans vos dossiers Idées.

Faire le scénario de votre récit

Faire un scénarimage (story-board) signifie créer une séquence de dessins simples avec un texte minimal pour visualiser les différentes pages, étapes ou sections de votre récit. Les réalisateurs de cinéma et de télévision les utilisent tout naturellement. Les scénarimages constituent un excellent moyen de visualiser ce à quoi pourraient ressembler vos idées. Ils peuvent fonctionner comme cartographie de votre projet. Ils n’ont pas besoin d’être jolis ni d’avoir du sens pour quiconque ne raconte pas le récit avec vous. Essayez C’est vivement recommandé. Téléchargez ce PDF Story-board avec deux exemples : celui du film Ghostbusters et le second pour un flux de travail d’enregistrement client en ligne. Cherchez en ligne pour trouver d’autres possibilités.

Ça a l’air bien

Une présentation soignée, ça compte. L’apparence aussi. Vous ne pouvez pas forcer quelqu’un à aimer votre récit, mais vous pouvez lui faciliter l’approche pour le faire apprécier. Vous ne pouvez pas forcer le public à regarder ni à lire quelque chose, mais vous pouvez le convaincre de vous donner son attention pendant un petit moment.

Une bonne conception contribue à rendre ces choses possibles.

Lorsque vous planifiez la présentation de votre récit, il y a certains éléments de conception de base qui vous permettent d’impliquer votre public. Peu de gens ont vraiment de bonnes compétences en matière de conception. Mais cela ne veut pas dire que vous pouvez vous permettre de négliger l’importance de la conception.

Trouvez des modèles ou des exemples que vous trouvez attrayants. S’ils ont retenu votre attention, leurs concepteurs ont fait quelque chose de bien. Analysez la façon dont ils utilisent et équilibrent le texte, les images, les couleurs, ainsi que tout autre élément dans leur travail (musique, mouvement, forme, échelle).

Essayez de connaître les points clés suivants. Recherchez plus d’informations et de ressources pour les explorer de façon plus détaillée à l’aide de nos Trouver les faits.

  • Thèmes
    Tout ce qui est visuellement attrayant et qui a été créé par des femmes et des hommes utilise des thèmes et des plans de couleur pour coordonner l’utilisation des couleurs de façon harmonieuse. Soyez conscient de ce qu’ils sont et adaptez-les pour les faire travailler pour vous. Voici deux bons endroits pour commencer. Roue de couleurs Adobe et Coolors.
  • Équilibre visuel
    Chaque page ou panneau devrait avoir un équilibre agréable de texte, d’images et d’espaces blancs, ce qui donne au lecteur une combinaison d’éléments confortable et familière et le guide doucement par son interaction avec votre récit. Faites une recherche pour obtenir des exemples d’équilibre visuel à l’aide de nos Trouver les faits.
  • Texte et police de caractères
    Le texte doit être lisible. Votre public doit être capable de le lire sans difficulté. Cela signifie généralement un texte en police 12 points pour le texte imprimé et 30 points (ou plus) pour un vidéo ou une projection. Encore plus grand pour les expositions. Votre choix de police et de typographie doit se faire sur la lisibilité, mais aussi sur le style approprié. Il y a des milliers d’options, alors considérez les possibilités. Voici quelques choix populaires.

Typeface examples

  • Qualité d’image
    Photographies, illustrations et graphiques doivent être de qualité suffisante pour la façon dont vous prévoyez de les utiliser. Des images floues ou pixélisées vont repousser votre public. 95 % des non-professionnels travaillent avec des photos inadéquates. Prenez le temps de le faire correctement en lisant Considérations techniques.
  • Vidéo + Audio
    Le vidéo et l’audio doivent être faciles à regarder et à entendre. Ne perdez pas de temps à les intégrer dans votre projet s’ils sont de qualité inférieure. Si vous ne prenez pas la peine d’utiliser un vidéo et un audio de haute qualité, ne vous attendez pas à ce que votre public y prête attention. Vous trouverez des détails dans Considérations techniques.
  • Cohérence
    Il est important d’établir des règles de cohérence dans la présentation de votre récit. Les titres devraient se présenter comme les autres titres, le corps du texte devrait rester le même tout au long du texte, et les sous-rubriques et les légendes doivent être cohérentes. Faire ainsi rassure inconsciemment les lecteurs ou spectateurs quant à où ils se trouvent, où ils vont ensuite, ainsi que sur la façon de trouver ce qu’ils recherchent.

Une bonne apparence n’est pas un but en soi. Une mauvaise conception peut facilement pousser quelqu’un à penser « non, merci; ça ne m’intéresse pas ». Une bonne conception est la façon dont un conteur assure à son public qu’il sait ce qu’il fait, et que le public ne perdra pas son temps à le suivre.

Une excellente conception est invisible : vous ne vous concentrez pas sur l’apparence des choses parce que c’est la conception qui attise votre intérêt pour le récit que la conception aide à raconter. Ce que Apple le fait particulièrement bien.

N’oubliez pas :

Une excellente conception signifie amener les gens à faire ce que vous voulez qu’ils fassent.

Source d’inspiration

Voici deux sites Web de conception pour vous aider à trouver l’inspiration. VISME et Canva. Les deux ont des outils gratuits (ainsi que payants), mais ils ont aussi beaucoup d’exemples de conception solide qui pourraient vous aider à trouver des idées pour votre récit.

Ces trois prochaines inspirations concernent tous des sites Web. Chacun a de magnifiques galeries d’exemples qui stimuleront votre imagination visuelle et vous offriront de nombreux outils en ligne si vous voulez présenter votre récit sur Internet (ou éventuellement en e-book, qui est essentiellement un site portable enveloppé dans une interface d’e-book). Tous trois ont des options gratuites et payantes. Wix, Strikingly, et SquareSpace.

Enfin, les images sont essentielles à la plupart des présentations. Cependant, trouver des images qui sont convenables et abordables peut être un défi. Il existe de nombreuses sources en ligne pour trouver des milliers d’images à haute résolution, disponibles sans autres frais que la reconnaissance de leurs créateurs. Si vous utilisez une de ces images, assurez-vous bien de mentionner le nom du photographe. Unsplash est l’un des meilleurs. (Et c’est canadien!)

Suivi d’images

Faites le suivi de chaque image que vous avez l’intention d’utiliser et de ses détails pertinents. Utilisez notre PDF Suivi d’image pour simplifier le processus. Vous nous remercierez plus tard. Sauvegardez des copies de tout ce que vous comptez utiliser dans un fichier Ressources numériques sur votre ordinateur.

Droits d’auteur et crédit

Il est important de se rappeler que, quelles que soient les photographies, les graphiques, la musique ou les vidéos que vous utilisez dans votre projet, ils seront protégés par des droits d’auteur. Cela signifie littéralement que l’auteur a des droits exclusifs de propriété intellectuelle sur son œuvre. Vous devez alors vous assurer que vous avez obtenu la permission de l’auteur avant d’utiliser quoi que ce soit dans votre projet. Par exemple, lorsque vous effectuez une recherche sur Google pour trouver des images, sélectionnez Outils, puis Droits d’utilisation dans le sous-menu.

Usage Rights

Cela vous permettra de rechercher des images en les filtrant selon leurs droits d’utilisation (droits d’auteur). Les propriétaires et conservateurs de matériel trouvé sur Internet peuvent souvent être très généreux et compréhensifs quand il s’agit de vous accorder les droits d’utilisation de leur matériel, donc il est fortement conseillé de les contacter directement si ces informations sont fournies. Expliquez précisément comment vous avez l’intention d’utiliser le matériel et pendant combien de temps. Si vous bénéficiez de droits d’utilisation sans frais, ou parfois pour une somme modique, n’oubliez pas de reconnaître d’où provient le matériel. C’est une courtoisie nécessaire envers le titulaire du droit d’auteur ainsi qu’envers d’autres conteurs qui pourraient être intéressés par une visite des sources d’archives que vous avez découvertes.