Citez

Plan de leçon : Faire connaître l’histoire du docteur Bryce

Par Leah Judd

Leah Judd

Consultante en éducation

Leah Judd est passionnée par l’enseignement des sciences humaines.  Travaillant à Sechelt, en Colombie-Britannique, Leah a eu la chance de travailler avec des élèves qui ont adopté l’apprentissage par l’enquête et qui ont créé des expositions de musée de casier pendant la pandémie pour partager leurs histoires conservées avec la communauté scolaire.  Leah partage son enthousiasme pour les études sociales en tant que rédactrice en chef de Salon, une publication trimestrielle en ligne du Social Studies Educators Network of Canada @ssencressc.

 

Sujets suggérés

Sciences humaines/l’univers social
Anglais
Théâtre
Études autochtones

Niveau scolaire

9-12/Sec III-sec V

Projet

Imaginez une pièce présentant les épreuves auxquelles le docteur Bryce a fait face pour essayer de faire mettre en place ses recommandations pour les pensionnats autochtones après avoir publié son rapport auprès du gouvernement fédéral en 1907 et de nouveau en 1922. De quelle façon l’histoire du docteur Bryce habilite les gens aujourd’hui? Qu’est-ce qui a façonné son legs et comment pouvons-nous le mettre en scène pour cette pièce? Quelles voix vont s’exprimer dans la pièce et quelles perspectives le fil narratif va-t-il mettre en lumière? Assurez-vous d’inclure le plus de ressources de récits autochtones possible, de collaborer de manière significative avec les communautés autochtones locales et de donner les rôles autochtones à des élèves autochtones.

Contexte historique

Le gouvernement du Canada a mandaté le docteur Bryce de visiter les pensionnats autochtones, d’enquêter sur leur fonctionnement et de rédiger des recommandations de santé publique. Il publie ce rapport 1907. Plutôt que de mettre en œuvre les recommandations qu’il a détaillées dans son rapport, le gouvernement choisit de l’archiver. Le docteur Bryce persiste à exiger des changements dans les normes de santé et d’éducation des pensionnats autochtones; il autoédite un pamphlet intitulé L’Histoire d’un crime national en 1922. C’est à vous de mettre en scène l’héritage important de son rapport et de son pamphlet en donnant une voix aux personnes et aux points de vue des personnes touchées par les observations qu’il a partagé en 1907. 

Objectifs d’apprentissage

Ces objectifs sont tirés du curriculum de sciences humaines de 4e secondaire de la Colombie-Britannique; vous pouvez les adapter, choisir ceux que vous souhaitez enseigner et en ajouter en fonction de votre situation géographique et de votre programme d’enseignement.

À la fin de la leçon, les élèves seront en mesure de :

Questions directrices

En prenant en considération l’appel à l’action 63 (l’éducation pour la réconciliation), dans lequel la Commission de vérité et de réconciliation demande au Canada « de maintenir un engagement annuel à l’égard des questions relatives à l’éducation des Autochtones, notamment en ce qui touche :

  1. l’élaboration et la mise en œuvre, pour les élèves de la maternelle à la douzième année, de programmes d’études et de ressources d’apprentissage sur les peuples autochtones dans l’histoire du Canada, et sur l’histoire et les séquelles des pensionnats;
  2. la mise en commun de renseignements et de pratiques exemplaires en ce qui a trait aux programmes d’enseignement liés aux pensionnats et à l’histoire des Autochtones;
  3. le renforcement de la compréhension interculturelle, de l’empathie et du respect mutuel. »
La dramaturgie au service de l’histoire

Les élèves sont invités à créer les scènes d’une pièce de théâtre ou d’un balado (semblable à une pièce de théâtre radio) qu’ils présenteront à leurs camarades. Le sujet des créations est la lutte du docteur Bryce pour amener le gouvernement du Canada à suivre ses recommandations pour offrir aux peuples autochtones des services de santé publique équitables. C’est aux élèves de choisir quelles voix ils vont faire retentir dans cette pièce, en utilisant des sources directes pour camper les « scènes » de la pièce, des témoignages écrits et oraux, et d’indiquer les pensionnats que le docteur Bryce a visités sur une carte. 

Ressources additionnelles: Comment relater des situations difficiles au théâtre

8 Men Speak (en anglais)

Laissez-les hurler

Redpatch (en anglais)

Les enfants de Dieu

Survol de la leçon

Reconnaissance territoriale

Les compagnies de théâtre font parfois preuve de créativité et de dynamisme pour faire valoir les reconnaissances territoriales. Comment pouvons-nous utiliser le jeu pour souligner les reconnaissances territoriales de manière à la fois significative et créative?

Renseignez-vous sur les reconnaissances territoriales en cours et consultez le site Native Land Digital pour en apprendre davantage sur le territoire où vous habitez.

Introduction (30 à 60 minutes)

Présentez aux élèves le docteur Bryce et son travail, en concentrant vos efforts sur le pamphlet L’histoire d’un crime national, publié en 1922, en leur faisant visionner la vidéo Peter Bryce et l’histoire d’un crime national.

Faites suivre l’article de Radio-Canada (ainsi que l’épisode du balado Unreserved (en anglais seulement, si vous le souhaitez) et faites-en une lecture en groupe, individuelle ou en petits groupes, selon la dynamique de votre classe.

Avec les élèves, créez une liste de 3 à 5 nouvelles connaissances apprises à propos du docteur Bryce et de L’histoire d’un crime national. Vous pouvez les inscrire sur un tableau à feuilles, des feuillets autoadhésifs, le tableau, etc.

Divisez la classe en petits groupes et invitez les élèves à examiner les commentaires formulés en réponse au rapport du docteur Bryce, tels que compilés par le First Nations Education Steering Committee, un organisme de la Colombie-Britannique voué à l’amélioration de l’éducation pour tous les apprenants autochtones. Informez les élèves qu’ils liront et entendront des mots et des termes historiques qui ne sont plus appropriés à utiliser par les non-autochtones pour désigner les Autochtones. Demandez aux élèves de noter ou de discuter des éléments qui les frappent dans les commentaires.

As additional or alternate resources for introducing Dr. Bryce and his reports, refer to:

Activité interactive / discussion en groupe (3 séances de 45 minutes)

Mise en contexte

Présentez le projet de la pièce de théâtre à l’aide des questions suivantes :

Vous pouvez adresser ces questions à toute la classe ou choisir de demander à des petits groupes de 3 à 5 élèves de répondre à une ou deux questions ou d’y répondre individuellement (les élèves peuvent réfléchir à une, plusieurs ou toutes les questions, chacun pour soi).

S’il fait beau dehors et que vous disposez d’un espace adéquat à l’extérieur, vous pouvez également inviter vos élèves à discuter tout en marchant autour du périmètre de l’école ou d’un terrain sportif ou à s’asseoir ensemble dans un cercle pour discuter. Si la température ne le permet pas ou que vous n’avez pas accès à un lieu extérieur, vous pouvez inviter les élèves à marcher dans les corridors ou s’installer dans un autre espace pour discuter. Après avoir répondu aux questions, ils reviennent en classe pour partager leurs réponses avec le groupe.

Écrire des scènes pour une pièce de théâtre ou un balado

Après cette discussion, informez les élèves qu’ils vont écrire une pièce de théâtre ou un balado à propos du docteur Bryce, de ses recommandations, des réponses et commentaires du gouvernement et de la publication de L’histoire d’un crime national en 1922.

Avec toute la classe, prenez un moment et collaborez pour :

Ensuite, divisez la classe en petits groupes de 3 ou 4 élèves pour écrire et développer les scènes, en fonction toujours des méthodes qui fonctionnent le mieux dans vos classes. Demandez à chaque groupe d’effectuer des recherches, de rédiger et de présenter une scène de la production. C’est à vous de choisir comment vous souhaitez créer les groupes et assigner les scènes puisque vous connaissez vos classes mieux que quiconque.

Conformément aux critères établis, les élèves vont enregistrer la vidéo ou l’audio de leur scène ou se préparer pour la jouer devant le groupe. Pour l’option de la pièce de théâtre, procédez comme pour une lecture seulement et demandez aux acteurs de lire le texte à voix haute. Dans la mesure du possible, donnez la chance aux différents groupes de travailler dans des locaux différents, à l’intérieur ou à l’extérieur.

Notes importantes pour les enseignant.es

Pour assurer l’écriture et l’élaboration adéquates et réfléchies des scènes de la production, informez les élèves qu’ils et elles n’ont pas à créer de décors ou de costumes. La représentation visuelle ou toute forme d’appropriation n’a pas raison d’être; les voix mises en scène constituent à elles seules le cœur du projet. Ainsi, les élèves pourront se concentrer à inclure des informations provenant d’une multitude de sources, comme celles que vous leur avez partagées précédemment. Il existe également d’autres sources pertinentes provenant d’éducateurs, de spécialistes et de gardiens des savoirs traditionnels autochtones qui s’inscrivent dans le cadre du grand projet Bryce à 100 ans, tels que l’article « Un crime national » de Miles Morisseau, l’article « Des préventoriums dans les pensionnats autochtones » de Kaila Johnston ou la série Les pensionnats autochtones et la déstabilisation des déterminants sociaux de la santé d’Émilie Lebel.

Si les élèves sont curieux de savoir à quoi ressemblaient les pensionnats autochtones, vous pouvez consulter les archives du Centre national pour la vérité et la réconciliation, le Indian Residential School History and Dialogue Centre de l’université de la Colombie-Britannique (une ressource disponible en anglais seulement) ou Bibliothèque et Archives Canada pour y sélectionner des photographies appropriées pour leur âge et pour la production.

Si vous n’avez pas encore parlé de l’importance de la tradition orale dans les communautés autochtones comme façon de transmettre le savoir et les histoires, cette leçon est l’occasion idéale pour explorer la signification de l’oralité et du partage des récits. Voici quelques ressources à consulter pour ce faire :

L’atlas des peuples autochtones du Canada : La tradition orale des Métis

Comox Valley Schools: Indigenous Education: Oral Tradition (en anglais seulement)

Indigenous Corporate Training: 11 Things You Should Know About Indigenous Oral Traditions (en anglais seulement)

Indigenous Foundations (University of British Columbia): Oral Traditions (en anglais seulement)

Ce projet est une opportunité de construire des liens forts et réciproques avec les communautés, les nations, les anciens et les gardiens des savoirs traditionnels autochtones, si vous ou votre établissement scolaire n’a pas déjà fait des démarches de la sorte.

Opportunités pour favoriser la différenciation et approfondir l’expérience

Présentation et réflexion (60 à 75 minutes)

Discussion à animer avec la présentation

Amenez les élèves à collaborer pour préparer des questions de réflexion auxquelles ils et elles seront appelé.es à répondre individuellement ou avec les membres de leur petit groupe, après la présentation de la pièce ou l’écoute du balado. Ces questions peuvent amener les élèves à réfléchir au contenu, à l’inclusion des voix et des expériences, à la force du scénario, au travail de collaboration, à l’organisation, à la gestion du temps, etc. Les élèves peuvent répondre à ces questions dans un cahier de notes ou dans un formulaire Google Form ou toute autre méthode qui convient à la classe.

Aidez les élèves à faire le tri et à sélectionner de 3 à 5 questions pour les aider à connecter avec la tâche de réflexion.

Si la classe présente la production à un public externe (p. ex. : d’autres classes), aidez la classe à décider s’ils souhaitent obtenir les commentaires ou les réflexions du public et, si c’est le cas, quel énoncé devrait-on communiquer au public avant la présentation (p. ex. : avis sur le contenu à venir). La classe devrait également inviter les enseignant.es des autres classes à participer au même titre que leurs élèves.

Présentation

Place au spectacle!

Temps de réflexion

Si le public est invité à exprimer ses commentaires ou ses réflexions, il peut le faire immédiatement après la présentation ou à un autre moment, une fois de retour dans leur classe respective. Confirmez au préalable avec les enseignants de ces classes pour connaître leur point de vue sur le moment et la méthode qu’ils préconisent pour la formulation des commentaires et des réflexions.

Une fois que le public quitte la salle (immédiatement après la présentation ou lors de la prochaine période de classe), les élèves peuvent répondre aux questions de réflexion élaborées avant la présentation.

Évaluation (45 à 60 minutes)

Prenez 5 à 10 minutes avec chaque petit groupe créateur d’une scène pour leur poser les questions de développement et les objectifs d’apprentissage. Demandez-leur, entre autres :

Si vous préparez une grille pour évaluer le travail des élèves, veuillez l’inclure avec la présentation et y consigner les apprentissages et les réflexions personnelles des élèves, ainsi que tout autre élément que vous avez choisi d’évaluer.